Skip to main content

Malgré la pandémie, les efforts d’éradication de la polio doivent se poursuivre

Le Rotary et ses partenaires ont mobilisé leur infrastructure de lutte contre la maladie pour répondre au COVID-19 tout en restant concentrés sur l’éradication de la polio

Texte :

La pandémie de COVID-19 a engendré des problèmes sanitaires qui vont au-delà de la maladie elle-même. En mai 2020, l’Organisation mondiale de la Santé a ainsi signalé que 80 millions d’enfants de moins de un an n'avaient pas été vaccinés contre différentes maladies dans le monde. Mettre les vaccinations en pause en raison des contacts que cela entraîne entre les vaccinateurs, les enfants et leurs familles était nécessaire face à la pandémie, mais comme Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF le rappelle : « Nous ne pouvons pas échanger une épidémie mortelle contre une autre. »

En savoir plus les efforts du Rotary pour éradiquer la polio et faire un don sur endpolio.org/fr.

Au milieu de toutes ces difficultés, les contributions du Rotary à l’éradication de la polio sont plus importantes que jamais. La Fondation Bill & Melinda Gates et le Rotary ont donc renouvelé en janvier 2020 leur partenariat de longue date en s’engageant à lever 450 millions de dollars supplémentaires pour l’éradication de la polio au cours des trois prochaines années. Dans ce cadre, le Rotary collectera 50 millions de dollars tous les ans, qui seront triplés par la Fondation Gates. « Même si la réponse à la pandémie de COVID-19 est une priorité sanitaire mondiale, nous ne pouvons pas hypothéquer les progrès réalisés contre la polio », affirme Michael K. McGovern, président de la commission PolioPlus internationale du Rotary et membre du conseil de surveillance de l’Initiative mondiale pour l'éradication de la polio (IMEP). « Nos récents accomplissements dans la Région africaine de l'OMS montrent qu’il est possible d’en finir avec la polio partout dans le monde, mais nous devons redoubler d’efforts dans les deux derniers pays d’endémie pour y parvenir. »

L’IMEP a aidé à organiser la réponse mondiale au COVID-19 en mars en s’appuyant sur les infrastructures mises en place pour la vaccination contre la polio et les activités de surveillance. Pendant ce temps, l’initiative a utilisé ses fonds et d’autres ressources pour reprendre les efforts de vaccination contre la polio dès que les conditions le permettaient et pour ajuster l’infrastructure en conséquence. 

L'expérience de la polio soutient la réponse à la pandémie

Lorsque le COVID-19 est apparu, l'IMEP a apporté des décennies d'expérience à la réponse fournie. Alors que les fonctions essentielles de l'effort d'éradication de la polio se poursuivaient, les agents de santé se sont impliqués dans la recherche des contacts, les tests et l'éducation au lavage des mains et autres moyens de réduire la transmission du COVID-19. Dans de nombreux cas, ils ont mené de front les activités d'éradication de la polio et les activités de réponse au COVID-19.

L'infrastructure d'éradication de la polio s’est avérée inestimable dans le cadre de la pandémie : les lignes d’assistance téléphonique, les centres d’opération d’urgence, les ordinateurs et les véhicules ont tous été utilisés pour soutenir la réponse au COVID-19. Au Nigeria, les bureaux locaux de l'Organisation mondiale de la Santé qui servent à coordonner les efforts d'éradication de la polio ont servi de plaque tournante aux équipes de l'OMS qui se sont concentrées sur le COVID-19. Au Pakistan, des centaines d'agents de surveillance de la polio ont été formés à la surveillance du COVID-19. En Afghanistan, des bénévoles qui sensibilisent les communautés à la polio ont été formés pour enseigner des mesures importantes comme le lavage des mains.

Les subventions PolioPlus continuent de financer les efforts essentiels

Les activités de vaccination contre la polio ont repris en juillet en prenant toutes les précautions nécessaires pour protéger les agents de santé sur le terrain, ainsi que les communautés dans lesquelles ils se rendent. Grâce aux dons des membres du Rotary, plus de 50 millions de dollars ont été versés en subventions PolioPlus en juin pour les efforts d’éradication en Afghanistan et au Pakistan (les deux derniers pays où le poliovirus sauvage reste endémique), ainsi qu’à travers l’Afrique. La mobilisation sociale est essentielle en Afghanistan. Il a s’agit par exemple de distribuer trois millions de savons pour promouvoir l’hygiène, protéger contre la polio et le COVID-19, et améliorer la perception qu’a la population du vaccin. Au Pakistan, la mobilisation sociale s’est particulièrement portée sur la sensibilisation des chefs religieux, qui peuvent faire la promotion de la vaccination dans les mosquées pendant leurs sermons.

L'OMS s'est aussi engagée en juin à financer une Journée sous-nationale de vaccination en République démocratique du Congo au premier trimestre 2021. Une subvention de 3 millions de dollars du Rotary contribuera à financer les vaccinations de 8,4 millions d'enfants dans le pays.

Le Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique poursuit quant à lui la surveillance de la polio dans 47 pays du continent. Une subvention PolioPlus de 4 millions de dollars financera des activités de laboratoire et de surveillance, telles que la collecte et le transport d'échantillons de selles et l'organisation de formations. Elle financera également les changements de procédure rendus nécessaires par le COVID-19.

Alors que le Rotary célébrait le 24 octobre la Journée mondiale contre la polio, les membres du Rotary savent que, même face à une pandémie, l’important travail d’éradication de la polio doit se poursuivre. Plus que jamais, le soutien de tous est nécessaire pour gagner le combat contre la maladie partout dans le monde.

Le Rotary a approuvé en juin des subventions pour :

  • 19306.00

    véhicules loués pour les agents de santé en Afghanistan

  • 90.00 millions

    de doses de vaccin oral monovalent antipolio

  • 12139.00

    vaccinateurs formés au Soudan

  • 2530.00

    travailleurs de santé recrutés au Pakistan

• Cet article est initialement paru dans l'édition d'octobre 2020 du magazine Rotary.


Autres articles

Journée mondiale contre la polio : pleinx feux sur des avancées majeures

Le monde s'est arrêté. Pas eux.

Le plus dans PolioPlus