Skip to main content

Le président du Rotary Shekhar Mehta exhorte les pays présents à la COP26 à protéger les mangroves

Texte :

Le président du Rotary International Shekhar Mehta a fait partie de la délégation du Rotary à la 26e conférence des Nations unies sur le climat à Glasgow le 10 novembre pour explorer ce que peut faire le Rotary, notamment pour restaurer les mangroves qui constituent un écosystème crucial mitigeant les effets du changement climatique sur les zones côtières.

La Conférence des Parties ou COP a réuni une centaine de chefs d’États et de gouvernements pendant deux semaines afin de fixer de nouveaux objectifs concernant les émissions de gaz à effet de serre. Le Rotary participait pour la première fois à cette conférence annuelle.

M. Mehta a co-dirigé une table ronde avec Patricia Scotland, secrétaire général du Commonwealth des Nations, pour discuter du rôle critique que jouent les mangroves pour mitiger et s’adapter au changement climatique. Les mangroves retiennent de larges quantités de carbone, mais elles protègent également les côtes des tempêtes et de l’érosion, filtrent les polluants et fournissent un habitat pour la vie aquatique, entre autres.

Parmi les 54 pays du Commonwealth, 33 possèdent des mangroves qui représentent 22 % de ces écosystèmes dans le monde. Ces cinquante dernières années, le monde a perdu la moitié de ses mangroves en raison du changement climatique et d’une urbanisation à tout-va.

« Les océans érodent les côtes parce que les mangroves ont disparu, explique Shekhar Mehta. Nous perdons notre écosystème. Quand les mangroves meurent, nous perdons notre système marin et des villes côtières. »

Des représentants et des experts d’une vingtaine de pays ont participé à cette table ronde et promis d’agir aux côtés du Rotary.

La délégation du Rotary était composée de Judith Diment, doyenne du réseau de représentants du Rotary qui comprend 32 ambassadeurs non officiels du Rotary auprès des Nations unies et d’autres organisations internationales, Doug Wills, représentant du Rotary auprès du Commonwealth, Karen Kendrick-Hands, représentante de l’Amicale d’action du Rotary Pérennité environnementale, ainsi que John MacPherson et Tariq Durrani qui ont organisé un concours d’affiches pour les élèves du Royaume-Uni dont les œuvres ont été exposées à la conférence.

Ces cinq dernières années, la Fondation Rotary a investi plus de 18 millions de dollars dans des actions visant à garantir un environnement durable. Le 1er juillet, la Fondation a aussi commencé à accepter des demandes de subvention mondiale pour des actions en faveur de l’environnement qui est devenu un axe stratégique en 2020. Ces projets portent notamment sur les énergies renouvelables, l’agriculture durable et la protection des ressources en eau.

Le président du Rotary International Shekhar Mehta (au centre du premier rang) a co-dirigé une table ronde sur l’importance de la restauration et de la préservation des mangroves durant la Conférence des Nations unies sur le climat 2021 le 10 novembre à Glasgow. Des représentants d’une vingtaine de pays ont participé aux débats.

Photo : Avec l'aimable autorisation de la COP26

En savoir plus sur l'engagement du Rotary envers l'environnement.

18 November 2021

Le président du Rotary International Shekhar Mehta a fait partie de la délégation du Rotary à la 26e conférence des Nations unies sur le climat à Glasgow le 10 novembre pour explorer ce que peut faire le Rotary, notamment pour restaurer les mangroves qui constituent un écosystème crucial mitigeant les effets du changement climatique sur les zones côtières.