Le Rotary place l’éradication de la polio sous le feu des projecteurs

La comédienne Archi Panjabi (à droite) en compagnie de Jennifer Jones, Rotarienne canadienne et modératrice de l'évènement, demande à chacun de jouer un rôle dans l'effort mondial d'éradication de la polio.
Photo : © Rotary International/Tim Walters
Ron Burton, président du Rotary a lancé cet évènement en ligne.
Photo : © Rotary International/Tim Walters
Le Dr Bruce Aylward, directeur général adjoint pour la polio, les urgences et la collaboration inter-pays à l’Organisation mondiale de la Santé explique que l’Initiative globale d’éradication de la polio a « les outils, les stratégies et la volonté politique nécessaires pour finir le travail. »
Photo : © Rotary International/Tim Walters
Dennis Ogbe, survivant de la polio, paralympien et ambassadeur de la campagne de la Fondation des Nations-unies Shot@Life a demandé à chacun d’aider à protéger les enfants contre la polio.
Photo : © Rotary International/Tim Walters
De gauche à droite : Lisa Foran (Lufthansa); Michael McGovern, administrateur de la Fondation Rotary ; Bridget Calendo, Directrice Partenariats au Rotary, Scott Steffens, Sara Hocking, et Jennifer Kinney (Grant Thornton).
Photo : Photo Credit: © Rotary International/Tim Walters
La musique du monde du groupe Funkadesi a rythmé l’évènement, tout particulièrement leur chanson « The Time Is Now ».
Photo : © Rotary International/Tim Walters
Le Dr Robert Murphy, directeur du Centre pour la santé mondiale de l’université Northwestern, co-organisateur de la manifestation, affirme que l’éradication de la polio sera l’une des plus grande réussites de l’humanité en matière de santé.
Photo : © Rotary International/Tim Walters

À l'occasion de la Journée mondiale contre la polio – le 24 octobre - le Rotary a placé l'éradication de la maladie sous le feu des projecteurs pour rallier le plus grand nombre de supporters.

Un évènement spécial « Journée mondiale contre la polio – Écrire une page d'histoire » a ainsi été diffusé en direct dans le monde entier depuis le Centre pour la santé mondiale de l'université de Northwestern afin de présenter les progrès réalisés par l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio.

Le président du Rotary Ron Burton a commencé par rappeler que le Rotary avait lancé son programme de vaccination dans années 1970, d'abord aux Philippines puis dans d'autres pays à risque. Le nombre de cas s'effondrant dans ces pays, le Rotary, l'OMS, l'UNICEF et le CDC se sont associés en 1988 pour lancer l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio. Plus récemment, la Fondation Bill & Melinda Gates est venue apporter son soutien.

Le Dr Robert Murphy, directeur du Centre pour la santé mondiale de l'université de Northwestern, a souligné que l'éradication de la polio est « totalement réalisable [et que cela] évitera des milliards de cas de paralysie, permettra d'économiser des milliards de dollars et empêchera à d'innombrables parents de s'inquiéter pour leurs enfants ». 

Dennis Ogbe, survivant de la polio, paralympien et ambassadeur de Shot@Life, une campagne de la fondation des Nations unies pour la promotion de la vaccination des enfants, a abordé les nombreux problèmes auxquels les malades doivent faire face dans leur vie de tous les jours et l'opportunité de protéger les futures générations.

Le Dr. Bruce Aylward, directeur général adjoint de l'OMS, a lui aussi insisté sur le fait que l'éradication est possible. Le nombre de cas dans les pays endémiques - Afghanistan, Nigeria et Pakistan – a en effet diminué de 40 % en 2013 par rapport à la même période en 2012. Il est également convaincu que le poliovirus de type 2 a d'ores et déjà été éradiqué, et a rappelé que le type 3 n'a plus été observé dans le monde depuis un an.

Le Dr Aylward a malgré tout pointé les difficultés auxquelles l'initiative doit faire face, y compris l'épidémie de 200 cas dans la Corne de l'Afrique. Le plan stratégique pour l'éradication de la polio et la phase finale 2013-2018, d'ailleurs entièrement financé, a toutefois permis de répondre rapidement à la crise. 

Une vidéo a aussi présenté les progrès réalisés au Pakistan et les efforts incessants des travailleurs de santé pour vacciner les enfants. Jennifer Jones, qui animait les débats, a encouragé le public à faire un don pour la campagne En finir avec la polio - Écrire une page d'histoire qui permet de multiplier par trois l'impact des contributions grâce à une contrepartie de la Fondation Gates. Elle a aussi lancé un appel à rejoindre les plus de 50 000 participants à La plus grande pub du monde pour exprimer leur soutien en faveur des efforts d'éradication. 

Enfin, l'actrice Archie Panjabi a parlé de sa passion et de son engagement comme ambassadrice du Rotary pour l'éradication de la polio. 

« J'ai grandi en Inde, rappelle-t-elle. Sur le chemin de l'école, je voyais régulièrement des enfants paralysés ou rampant, souffrant de la polio. Et cela me brisait le cœur. »

Inspirée par le travail du Rotary qui a permis de débarrasser l'Inde de la polio depuis 2011, elle y a rejoint une équipe de bénévoles l'an dernier pour vacciner des enfants. Elle a aussi affirmé à plusieurs reprises qu'elle ferait tout son possible pour soutenir le Rotary et ses partenaires de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio.

Pour conclure, Jennifer Jones a demandé au public présent dans la salle et à tous ceux suivant l'évènement en direct en ligne de faire entendre leur voix pour éradiquer la maladie. Elle les a invités à utiliser les réseaux sociaux pour diffuser l'information et à contacter leurs élus pour qu'ils apportent les ressources financières pour en finir avec la polio. « Nous avons besoin de vous pour écrire une page d'histoire » a-t-elle conclu. »

Actualités du Rotary 

25-Oct-2013
RSS