Sommet mondial de l'eau à Sydney

Attendees at Water Summit at Sydney learn how to create partnerships with the private sector, nongovernmental organizations, and governments to deliver clean water and improved sanitation facilities in all the world.
Photo : Rotary International/Monika Lozinska

Les statistiques sont édifiantes : 2,5 milliards de personnes dans le monde ne disposent pas de système d’assainissement moderne et plus de 783 millions n’ont pas accès à l’eau potable.

Cependant, le message transmis lors du Sommet mondial de l’eau qui a eu lieu ce vendredi à Sydney est encourageant : les membres du Rotary et leurs clubs peuvent réduire ces chiffres en travaillant avec le secteur privé, les ONG et les gouvernements.

« Les chiffres sont vraiment alarmants, a déclaré Jenny Da Rin du ministère des affaires étrangères et du commerce australien. Les réduire constitue un défi de taille, mais vous êtes tous ici présents aujourd’hui car vous vous êtes engagés à corriger ces problèmes. Ce sommet est l’endroit idéal pour évaluer ce qui est fait actuellement et ce qui peut être amélioré, pour trouver des façons de mieux travailler ensemble afin d’atteindre de meilleurs résultats. »  

Le sommet mondial de l’eau, qui est à sa 6e édition, est organisé par l’Amicale d’action du Rotary Eau et assainissement dont la mission est d’apporter son expertise à des actions rotariennes. Brian Cook, ancien gouverneur, a parlé des initiatives qui son district a mis sur pied avec des universités pour éduquer les populations en Malaisie et en Inde. Les organisateurs de cette manifestation espèrent que les participants pourront prendre exemple sur de tels partenariats et lancer des actions avec des partenaires externes.

Seth Womble, ancien participant au programme Youth Exchange, travaille aujourd’hui avec son organisation Water Missions International basé en Caroline du Sud et des Rotary club sur les problèmes d’eau dans les centres urbains aux États-Unis.  

« Les membres du Rotary connaissent parfaitement les besoins locaux, a-t-il déclaré. Leur connaissance du terrain associée à des partenariats avec des organisations compétentes renforcent considérablement les actions qu’ils montent. »   

 « Le Rotary est très actif dans les domaines de l’eau, a déclaré Tom Thorfinnson, ancien vice-président du Rotary et membre de l’équipe dirigeante de l’Amicale d’action Eau et assainissement. Nos actions comptent car leur impact est significatif. Mais on ne peut pas tout faire tous seuls. Nous serons plus efficaces en travaillant avec d’autres organisations. »

Au cours du sommet, des ateliers étaient également organisés sur la collaboration entre les différents axes stratégiques du Rotary, les activités de plaidoyer et d’éducation du public, le suivi, l’évaluation et les stratégies. Différents intervenants ont également pris la parole parmi lesquels le Dr Robert Scott (président de la commission internationale PolioPlus), Braimah Apambire (Center for International Water and Sustainability and the Desert Research Institute), Juliet Willetts (Institute for Sustainable Futures, University of Technology) et Peter Crowley (Directeur Polio à l'UNICEF). 

Articles, photos et vidéos de la convention
Convention Insider, le blog de la convention
Site Web de la convention

Actualités du Rotary

30-May-2014
RSS