Le monde rotarien réuni à Lisbonne pour l'ouverture de la convention 2013

Intervention du président Sakuji Tanaka lors de la séance plénière d'ouverture.
Photo : Alyce Henson

Il y a plusieurs siècles, des navigateurs portugais appareillaient de Lisbonne à la découverte de terres lointaines au-delà des mers.

Dimanche, des milliers de Rotariens représentant plus de 225 pays se sont retrouvés à l'occasion de la séance plénière d'ouverture de la convention 2013 du Rotary à Lisbonne, un havre de paix.

Dans son discours d'ouverture, Sakuji Tanaka, président du Rotary, a expliqué comment il avait établi le lien entre la paix et servir autrui pour le choix de son thème présidentiel, La paix par le service. M. Tanaka a évoqué le jour où, encore très jeune, il a entendu l'empereur Hirohito annoncer la fin de la seconde guerre mondiale.

« Le pays entier s’était rassemblé pour gagner la guerre. À partir de cet instant, nous avons travaillé tous ensemble pour le reconstruire et donner une nouvelle identité au Japon : celle d’un peuple attaché à la paix », a-t-il déclaré.

M. Tanaka a alors expliqué qu'il avait saisi tout le sens de l’idéal Servir d’abord lorsqu’il avait rejoint le Rotary club de Yashio des années plus tard.

« Le Rotary m’a permis de réaliser que je travaillais pour améliorer le quotidien d’autres personnes. Je voulais bien servir mes clients car je voulais qu’ils soient contents de mon travail. Et cela aurait un impact positif sur mes employés, a-t-il expliqué. Aujourd’hui, je perçois mon entreprise autrement et je ne limite pas l’action rotarienne à mon club. Tout ce que nous faisons pour les autres contribue à faire de notre monde un endroit où il fait meilleur vivre. »

M. Tanaka a affirmé qu’en répondant aux besoins élémentaires de tout être humain et en participant à des actions internationales, le Rotary contribuait jour après jour à la paix. En tant que président du Rotary, il a pu constater les multiples façons dont les Rotariens œuvraient pour la paix par le service.

« Ici à Lisbonne, à cette convention du Rotary, nous voyons un monde tel qu’il devrait être : des personnes du monde entier rassemblées pour changer le monde, dit-il. Ici, les différences n’ont aucune importance. Ici, nous nous consacrons à ce qui est véritablement important : ce que nous pouvons faire pour améliorer le quotidien des populations. »

Pedro Mota Soares, Ministre de la solidarité et de la sécurité sociale du gouvernement portugais a salué les efforts des Rotariens pour des causes importantes telles que l’éradication de la polio.

« Ce qui est important aux yeux du Rotary est important pour le Portugal, pour tout autre pays et le monde, a-t-il déclaré. Vous agissez de manière désintéressée pour le bien-être de l’humanité. De quoi inspirer les politiciens !»

Le quartet Il Divo, composé du suisse Urs Buhler, de l'espagnol Carlos Marin, du français Sebastien Izambard et de l'américain David Miller a conclu la séance d'ouverture. Urs Buhler a souligné que ce groupe international, tout comme le Rotary, laissait de côté ses différences personnelles pour travailler pour un but commun.

Rotary News

23-Jun-2013
RSS