Le rôle prépondérant d'une boursière du Rotary

Isis E. Mejias Carpio, récipiendaire d'une bourse financée par une subvention mondiale, a travaillé au Kenya avec Ingénieurs sans frontières
Photo : Avec l'aimable autorisation d'Isis E. Mejias Carpio

Si l'hôpital de Cubatão au Brésil dispose aujourd'hui d'une nouvelle machine pour réaliser des mammographies, il le doit en grande partie à Isis Mejias Carpio, originaire de Houston et étudiante à l'université de São Paulo grâce à une bourse du Rotary. Son travail pour rapprocher des clubs brésiliens et américains a aussi permis de financer  la formation du personnel de l'hôpital et une campagne de sensibilisation du public au cancer par une subvention mondiale.

Le Rotary club de Cubatão, son club d'accueil pendant sa bourse, avait déjà identifié les besoins de l'hôpital et c'est une visite de l'établissement qui lui a donné l'idée d'une collaboration entre le club local et son club parrain, le Rotary club de Humble Intercontinental à Houston.

« Créer des liens entre deux clubs par l'intermédiaire d'une action est toujours un aspect important, affirme Mlle Mejias. Savoir que ma modeste contribution a permis une telle action est vraiment très gratifiant. »

La rencontre entre Mlle Mejias et Bill Davis, membre du Rotary club de Houston et un de ses mentors, a eu lieu alors qu'elle était bénévole pour l'organisation Ingénieurs sans Frontières et cherchait de l'aide pour un projet d'alimentation en eau potable d'un hôpital au Kenya. « J'ai aimé ce qu'elle proposait, se souvient Bill Davis. Et notre club a accepté de parrainer l'action. » Mlle Mejias lui dit aussi qu'elle travaillait avec une équipe de l'université de Houston au développement d'un bio-filtre permettant de retenir les métaux présents dans l'eau. Bill Davis lui parle alors d'une bourse du Rotary pour étudiants. « J'ai pensé que cela pouvait être pour moi une occasion idéale pour comprendre les problèmes de traitement de l'eau, » explique Mlle Mejias. Désireuse toutefois à ne pas abandonner ses travaux, elle parvient à obtenir un accord de collaboration entre les universités de Houston et de São Paulo sur le sujet pour préparer un doctorat.

À peine l'action terminée au Brésil, Bill Davis se tourne à nouveau vers elle et ses amis brésiliens pour une action dans le domaine de la santé au Botswana en coopération cette fois avec l'université de Baylor au Texas qui avait travaillé avec le gouvernement du Botswana pour soutenir le Botswana-Baylor Children's Center of Excellence. Le centre propose gratuitement des soins, des traitements et un soutien aux enfants séropositifs et à leurs familles mais la recrudescence du nombre de cas chez les adolescents a vite dépassé ses capacités. Bill Davis y voit l'opportunité d'utiliser une subvention mondiale pour financer un centre spécifique pour les ados qui proposerait aussi des formations et un soutien pour gérer la stigmatisation et la discrimination liées au VIH. La demande de subvention a depuis été approuvée par la Fondation Rotary.  

« Cette bourse du Rotary m'a permis de réaliser que je pouvais avoir un impact positif énorme sur le quotidien des gens. J'ai trouvé ma passion et je veux préparer le terrain pour d'autres actions, » dit-elle.

Mlle Mejias a récemment été sélectionnée par la Fondation Rotary pour encadrer une équipe d'ingénieurs afin d'étudier la faisabilité d'actions dans le domaine de l'eau en Ouganda.

Se renseigner sur les possibilités de bourses auprès d'un Rotary club
Mettre en place une bourse
En savoir plus sur les subventions mondiales

Actualités du Rotary

22-Jul-2014
RSS