L'eau potable, l'affaire de toutes les générations

Connor Kenehan at the Lake Michigan shore near his home. The lake provides drinking water for many of the surrounding communities.
Photo : Bob Kenehan

Ayant grandi dans une banlieue aisée de Chicago sur les rives du lac Michigan, Connor Kenehan n'a jamais souffert du manque d'eau potable. Mais au collège, il prend conscience des disparités d'accès à l'eau dans le monde et quatre ans plus tard, déterminé à agir, il crée l'association Well Being (bien-être) pour collecter des fonds.

Des alliés de taille

Très tôt, Connor réalise que les Rotariens pouvaient être des alliés de taille. Invité à une réunion du Rotary club de Lake Forest-Lake Bluff, il vend son projet aux membres qui décident d'apporter une contrepartie aux fonds déjà collectés. Cette aide précieuse lui a ainsi permis de fournir des filtres à eau individuels à des villages africains. Ces filtres LifeStraws peuvent éliminer plus de 99 % des bactéries présentes dans 1 000 litres d'eau.

Aujourd'hui, les Rotariens aident Connor à passer à l'action dans les régions qui en ont le plus besoin. Il a utilisé l'expertise de l'amicale d'action Eau et assainissement (WASRAG) qui met en rapport les donateurs avec les Rotariens et les actions montées dans le monde, comme le forage de puits au Guatemala et en Zambie, ou la collecte des eaux de pluie en Inde et au Kenya.

Tournés vers l'avenir

Plus récemment, Connor et les Rotariens ont travaillé avec les élèves du collège de Deer Path à la plus grande collecte de fonds jamais organisée par Well Being. La marche caritative annuelle de l'école a permis de lever des fonds pour plusieurs organisations, y compris 2 500 dollars pour le club de Lake Forest-Lake Bluff qui prévoit de s'associer à WASRAG et Well Being pour financer deux puits au Nigeria où seul 43 % de la population rurale a accès à l'eau potable.

« Lorsque le Rotary a rejoint notre initiative, l'enthousiasme des élèves a décuplé car ils avaient d'un coup de vrais projets à financer, affirme Tim Newman, le président du club. Maintenant, nous devons utiliser au mieux les fonds. »

Tous les regards sont désormais tournés vers l'avenir. Tim Newman espère poursuivre la collaboration avec les élèves sur plusieurs années et Connor Kenehan, aujourd'hui à l'université, veut s'assurer que tous ses efforts continuent de porter leurs fruits.

Article paru dans le numéro de janvier 2013 du magazine The Rotarian.

3-Aug-2013
RSS