Message du président du conseil d’administration de la Fondation

Kalyan Banerjee

PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA FONDATION ROTARY 2016-2017

Décembre 2016

Investir de manière responsable pour faire le bien

Les Rotariens demandent souvent si la Fondation Rotary investit de manière socialement responsable en choisissant ses investissements en fonction de critères sociaux, environnementaux ou politiques. La réponse est oui – et non.

Oui, la Fondation prend en compte les rendements financiers et sociaux dans ses décisions. Notre commission Investissement encourage nos consultants et ses gestionnaires à investir dans des entreprises qui respectent les normes légales et éthiques nationales et internationales, et qui sont alignées avec les valeurs du Rotary.

Nous vérifions également comment nos gestionnaires de portefeuille incorporent des investissements socialement responsables. Aujourd’hui, sept de ces gestionnaires responsables de 36 % des actifs de la Fondation sont signataires des Principes pour l’investissement responsable des Nations unies qui soulignent l’importance financière des questions environnementales, sociales et de gouvernance. Suivre ces principes permet d’atténuer les risques, d’accroître les rendements financiers et de mieux aligner notre portefeuille avec notre mission.

Cela signifie-t-il que la Fondation va catégoriquement exclure des entreprises ou des industries spécifiques de ses investissements ? C’est là qu’intervient le « non » de ma réponse initiale. Compte tenu de la diversité culturelle de l’effectif du Rotary, s’accorder sur de telles restrictions s’avérerait extrêmement difficile.

Les administrateurs de la Fondation et les Rotariens experts financiers qui composent notre commission Investissement prennent leur rôle très au sérieux. Les Rotariens nous font confiance pour gérer les millions de dollars qu’ils donnent pour faire le bien dans le monde. Notre capacité à apporter l’eau potable, l’éducation, les soins, le développement économique et la paix dépend beaucoup de nos revenus d’investissement. Il est donc particulièrement important que nous investissions vos dons judicieusement.

Parce que la Fondation Rotary nous appartient à tous, nous croyons à l’importance de la transparence. C’est pourquoi vous pouvez trouver les états financiers audités de la Fondation des trois dernières années et nos déclarations fiscales des six dernières années sur www.rotary.org, ainsi que de nombreuses informations sur nos pratiques, notre philosophie d’investissement et l’historique de nos résultats financiers. J’espère que ces informations détaillées renforceront votre confiance en notre Fondation et que cela vous incitera à continuer à faire preuve de générosité à son égard.


Novembre 2016

Célébrons le Mois de la Fondation

C’est en 1956 que les administrateurs du Rotary désignent une semaine de novembre pour inviter tous les clubs à « consacrer un programme à la Fondation Rotary ». En 1982, les administrateurs décident de lui consacrer tout le mois de novembre.

Depuis, notre Fondation a connu une croissance que peu de Rotariens auraient pu imaginer. En 1985, le Rotary lance sa première action globale : une initiative d’envergure pour vacciner tous les enfants contre la polio et éradiquer la maladie.

Nos programmes humanitaires se sont ensuite développés tellement rapidement qu’il devient impossible de traiter toutes les demandes efficacement. Cela mène à la création d’un nouveau modèle de subventions qui permettent de financer des actions durables à l’impact plus important (les subventions mondiales) et des actions de moindre portée à plus court terme (les subventions de district). Nous avons aussi réalisé le rêve des Rotariens de disposer d’une « université de la paix » grâce à nos Centres du Rotary.

Le soutien financier des Rotariens est lui aussi monté en flèche. En 1982/1983, les contributions atteignaient en effet difficilement 19 millions de dollars quand en 2015/2016 elles se sont montées à 265,6 millions.

En novembre, nous ne célébrons pas seulement le mois de la Fondation, mais aussi son centenaire. Le site web du Rotary propose de nombreuses idées créatives pour fêter cette occasion spéciale, mais voici trois activités que je recommande particulièrement.

Tout d’abord, organisez une manifestation ouverte au public qui mette en avant les 100 ans passés par la Fondation à faire le bien dans le monde. Ensuite, montez et subventionnez une action qui réponde à un besoin pressant. Que vous utilisiez des fonds collectés au niveau local ou une subvention mondiale, vous avez l’embarras du choix entre des actions dans le domaine de l’eau, de l’éducation des filles, de la lutte contre le paludisme, le sida ou toute autre maladie.

La troisième activité que je recommande s’adresse à tous les Rotariens. Il s’agit de faire un don à l’occasion du centenaire. N’oublions jamais tout ce que la Fondation a fait pour nous. Vous et moi apportons le financement qui lui permet de faire le bien dans le monde. Assurons-nous qu’elle pourra continuer pendant les 100 prochaines années.


Octobre 2016

Célébrons la Journée mondiale contre la polio le 24 octobre

Dans le cadre de nos efforts pour en finir avec la polio, nous avons fait une constatation décourageante : le public pense que la polio a disparu. Cela inclut certains de nos membres, notamment ceux qui sont nés après qu’un vaccin ait été mis au point et qui sont convaincus que la polio n’est plus un problème puisqu’elle n’est pas présente dans leur pays.  

Pour s’assurer que le public soit conscient que la polio constitue encore une menace, le Rotary a lancé la Journée mondiale contre la polio qui se tient tous les ans durant le mois d’octobre. Au fil des ans, nous avons marqué cette occasion de différentes manières. Les club ont organisé des collectes de fonds ou illuminé des monuments célèbres avec le message « En finir avec la polio ». Plus récemment, nous avons conçu un évènement retransmis en direct sur internet auquel sont conviés des experts en santé publique et des journalistes ainsi que nos ambassadeurs.

Cette année, nous travaillons avec le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui retransmettra cette manifestation de son siège à Atlanta. Ceux d’entre vous qui ne souhaitent pas rester debout toute la nuit en raison du décalage horaire pourront la suivre en différé. Tom Frieden, le directeur du CDC, et Jeffrey Kluger, rédacteur-en-chef du magazine Time, seront entourés d’experts en santé publique pour discuter des jalons importants, des récents développements et des obstacles restant à surmonter dans le lutte contre la polio.

Nous voulons que les Rotariens observent également la Journée mondiale contre la polio chez eux. En fait, nous espérons qu’un millier d’évènements seront organisés à travers le monde. Par conséquent, je vous encourage à organiser des soirées pour suivre la manifestation en ligne en direct ou des collectes de fonds. Et n’oubliez pas de l’enregistrer sur www.endpolio.org/fr/worldpolioday où vous trouverez des supports pour vous aider dans votre entreprise.

La polio est toujours là, même si le nombre de cas a diminué de 99,9 % depuis 1988. Nous avons presque atteint notre objectif mais la polio constitue toujours une menace tant que des cas sont signalés. La Journée mondiale contre la polio est l’occasion de partager ce message crucial avec votre club et votre communauté.


Septembre 2016

L’alphabétisation est la clé d’un avenir meilleur

Il y a quelques mois, je lisais un article dans ce magazine sur un homme nommé Carl Sanders, un membre du Rotary club américain de Kenosha, dans le Wisconsin. M. Sanders a créé une entreprise florissante malgré le fait qu’il ne sache pas lire, un secret honteux qu’il a toujours caché.

Cette histoire m’a un peu surpris. J’avais tendance à penser que l’analphabétisme touchait essentiellement les pays pauvres, pas les Rotariens américains. Mais la situation de cet homme n’est pas un cas isolé. Même dans un pays riche comme les États-Unis, des millions de personnes savent à peine lire.

L’histoire de Carl se termine bien. Il a fini par avouer son secret à un ami rotarien qui l’a orienté vers un programme d’alphabétisation et est resté à ses côtés.

L’objectif de notre Fondation Rotary est de multiplier les  fins heureuses comme dans cette histoire. Et nous ne manquons pas de gens qui ont besoin de nous. On compte en effet aujourd’hui dans le monde plus de 750 millions d’adultes analphabètes.

En 2015/2016, notre Fondation a accordé 146 subventions mondiales pour un montant total de 8,3 millions de dollars afin de financer des actions soutenant l’alphabétisation et l’éducation de base. Ces actions sont variées : de la distribution d’ordinateur et de fournitures scolaires au Ghana à un programme périscolaire d’aide aux devoirs aux États-Unis, en passant par un programme de mentorat en Bosnie visant à réduire les inégalités entre les garçons et les filles.

Dans mon propre pays, le Rotary soutient une mission d’alphabétisation depuis plusieurs années. L’Inde compte 1,2 milliard d’habitants et près de 75 % d’entre eux sont illettrés, particulièrement dans les régions rurales. Le Rotary en Inde travaille avec le gouvernement pour lutter contre cette situation, notamment chez les femmes. En effet, lorsque les mères savent lire et écrire, elles éduquent leurs enfants et leur assurent de ce fait un avenir meilleur.

Septembre est le mois de l’alphabétisation et de l’éducation de base au Rotary, Profitons-en pour penser aux millions de personnes qui ont besoin de notre aide. Notre Fondation la leur apporte, mais avec le soutien et l’engagement des Rotariens, nous pourrons en faire encore davantage.


Août 2016

Une Fondation plus solide avec plus de membres

La santé de notre Fondation Rotary repose sur un effectif florissant. Après tout, sans la générosité de nos membres, la Fondation ne serait pas en mesure de s’attaquer aux problèmes les plus pressants. Cependant, la contribution des Rotariens n’est pas uniquement financière.

La Fondation a un mode de fonctionnement particulier. À l’image d’autres organisations humanitaires, nous recevons des dons pour combler des besoins critiques. À la différence de la plupart des organisations à but non lucratif, nous comptons sur nos membres pour concevoir des actions efficaces. Votre bénévolat aide la Fondation à maximiser l’utilisation de ses deniers.

Une subvention mondiale classique requiert des heures de préparation avant qu’un seul dollar ne soit reçu ou investi. Ensuite, les parrains de l’action doivent acheter des matériaux, rechercher des dons en nature, ouvrir des comptes en banque, organiser les bénévoles, rédiger des rapports et piloter les progrès de l’action tout en travaillant avec des Rotariens à l’autre bout du monde. Pour ce faire, nous avons de la chance de disposer des compétences professionnelles nécessaires au sein de nos clubs.

Les petits clubs n’ont peut-être pas les ressources financières ou humaines pour monter un dossier de subvention mondiale même si leurs membres sont convaincus du bien-fondé de la mission de la Fondation. Imaginez ce que ces clubs pourraient accomplir s’ils avaient deux ou trois fois plus de membres.

Alors que nous célébrons l’effectif durant le mois d’août, n’oublions pas qu’il est important d’impliquer rapidement les nouveaux membres dans l’action rotarienne. Assurons-nous qu’ils sachent quelles sont les opportunités présentées par notre Fondation, notamment celles qui correspondent à leurs centres d’intérêt, que ce soit la santé, l’alphabétisation ou la paix.

Grâce à la Fondation Rotary, nos membres ont la possibilité de mettre à profit leurs qualifications professionnelles. Nous devons commencer par inviter des hommes et des femmes de talent à rejoindre nos rangs et les impliquer dans le travail vital que réalise notre Fondation pour améliorer les conditions de vie dans le monde. Et nous sommes les seuls à pouvoir le faire. Tout cela ne dépend que de nous, n’est-ce pas ?


Juillet 2016

Le commencement d'une nouvelle année rotarienne est toujours très enthousiasmant : un nouveau thème annuel pour nous inspirer, de nouveaux dirigeants du club, et de nouveaux projets passionnants sur lesquels nous allons travailler. Mais 2016/2017 sera une année spéciale : celle du centenaire de notre Fondation Rotary.

Depuis 1917, année où Arch Klumph a suggéré au détour d'un discours à Atlanta la création d'un fonds de dotation pour « faire le bien dans le monde », la Fondation Rotary est devenue une organisation humanitaire de premier plan. Peu d'autres organisations caritatives peuvent revendiquer un passé centenaire qui a commencé avec un don de 26,50 dollars. Grâce à la générosité remarquable des Rotariens du monde entier, notre Fondation dispose aujourd'hui d'un milliard de dollars d'actifs.

Je souhaite que chacun d'entre vous contempliez avec fierté les réalisations de notre Fondation depuis sa création : près de trois milliards de dollars consacrés à répondre aux besoins des collectivités dans le monde entier. Aujourd'hui, nos activités financées par nos subventions de district et mondiales transforment et sauvent les vies des plus vulnérables, financent des études d'individus à fort potentiel où forment des professionnels, qui à leur tour transmettront leur savoir.

Ce centenaire est l'occasion idéale pour sensibiliser aussi bien les membres de clubs que le grand public à la riche histoire de notre Fondation et à son travail humanitaire. Il est temps que le monde connaisse enfin notre rôle de figure de proue dans l'éradication de la polio, un effort qui n'aurait jamais été possible sans la détermination et l'engagement indéfectible de nos membres. Au cours de cette année du centenaire, mettons également en valeur nos actions pour combattre d'autres maladies, améliorer l'accès à l'eau potable et à l'éducation et pour aider les économies locales à se développer et s'autonomiser.

Il est important dans nos célébrations du centenaire, comme par exemple un évènement spécial organisé par votre club ou district, que nous clamions haut et fort auprès des non Rotariens le travail extraordinaire accompli par notre Fondation depuis 1917e. Vous trouverez sur www.rotary.org/foundation100 des ressources pour vous aider dans ce sens.

Le thème du président John Germ, Le Rotary au service de l'humanité, est une référence directe à l'œuvre de notre Fondation, qui pendant des années a donné les moyens aux Rotariens de travailler avec humanité, altruisme et compassion pour un monde meilleur. Faisons connaître au monde notre Fondation Rotary. Elle le mérite.