Message du président

Ron D. Burton

Président 2013-2014

Avril 2014

Comme la participation à la réunion, la lecture de la presse rotarienne fait partie de l'expérience de tout Rotarien. Lorsque vous ouvrez une publication du Rotary, qu'il s'agisse du Rotarien en France ou de Rotary Down Under en Australie, chacun y retrouve ce qu'il cherche : de l'information et de l'inspiration. Les magazines vous tiennent informés de l'activité du Rotary, vous donnent de nouvelles idées d'actions et vous font découvrir des histoires captivantes. Pour moi, la presse mondiale du Rotary est une représentation tangible de ce qui fait la force de notre organisation : chaque club est unique, implanté localement et appartenant à un réseau mondial.

Notre organisation est extraordinairement étendue et diverse et, même si nous avons tous le Rotary en commun, il n'y a pas de modèle unique. Nos attentes quant aux magazines rotariens, que ce soit culturellement ou d'un point de vue linguistique, sont naturellement différentes. Chaque magazine régional est un peu comme un Rotary club – à la fois local et membre à part entière de notre identité internationale.

L'un des privilèges du président du Rotary est la possibilité qui lui est donnée de s'adresser directement chaque mois à tous les Rotariens. Imaginer que vous êtes en train de lire ce message dans votre magazine, chez vous, m'émerveille toujours. Vous allez ensuite tourner la page pour voir ce qu'il y a de nouveau au Rotary, c'est ce que tout le monde fait. Vous ne lisez pas simplement ce magazine parce que vous le trouvez tous les mois dans votre boîte aux lettres ou parce que vous vous sentez obligé de le faire, mais parce que c'est un excellent magazine. Peu importe celui que vous tenez dans vos mains, j'espère qu'à sa lecture vous ressentez la même fierté et la même passion que moi.

La presse mondiale du Rotary nous rappelle qu'en tant que Rotariens, nous appartenons à une grande organisation. Elle nous rappelle ce que nous pouvons accomplir grâce au Rotary. Grâce à elle, nous voyons l'argent de notre Fondation en action et ce que les Rotariens du monde entier entreprennent pour Agir avec le Rotary, changer des vies.


Mars 2014

Ayant grandi dans une petite ville de l'Oklahoma, je pensais que tout le monde savait lire. À vrai dire, nous étions non seulement censés savoir lire à 7 ou 8 ans, mais il nous fallait aussi savoir le faire à l'envers. En effet, nous devions régulièrement lire devant le reste de la classe et pour montrer les photos en même temps, c'est un atout utile.
Je n'y ai jamais vraiment repensé jusqu'au jour où, il y a quelques mois, j'ai visité une action dans l'Alabama. Je suis entré dans une classe de CP et j'ai dû lire une histoire aux enfants. Je l'ai fait avec plaisir et c'est tout naturellement que je me suis mis à lire le livre à l'envers tout en leur montrant les photos.
D'une certaine manière, je ne faisais que refaire ce que j'avais appris un peu plus de cinquante ans auparavant. Mais en tant qu'adulte, en tant que Rotarien, j'ai vécu cette expérience de manière différente. Je faisais la lecture à un groupe d'enfants en plein apprentissage de la lecture. Nous nous trouvions dans leur classe, dans une école où les Rotariens se rendent toutes les semaines pour aider les élèves qui ont besoin d'un soutien supplémentaire. Tous ces enfants vont sans nul doute grandir sachant lire. Et chacun considère cela normal – comme ils trouvent normal qu'un adulte vienne leur lire un livre à l'envers.
Nous savons tous que des millions d'enfants dans le monde n'ont pas cette chance. C'est pourquoi nous avons fait de l'alphabétisation et de l'éducation de base l'une de nos priorités. Alors que nous sommes en plein mois de l'alphabétisation au Rotary, nous devons nous rappeler qu'il est important d'aider les enfants à apprendre à lire – qu'ils habitent de l'autre côté de la rue ou du monde.


Février 2014

Il y a 109 ans, Paul Harris et trois de ses amis fondaient le premier Rotary club. Son but était simplement de créer avec ceux partageant ses valeurs un havre d'amitié au milieu de l'anonymat de la grande ville.
Avec le temps, la philosophie du Rotary prend de l'ampleur et les idéaux rotariens intègrent le service, l'éthique professionnelle et la paix dans le monde. Paul Harris a en tête un monde d'où les conflits disparaitraient, un monde où les liens humains et l'acceptation des différences feraient de la guerre une chose du passé. Pour lui, si les hommes pouvaient se rassembler autour de l'amitié et de la tolérance, ils réaliseraient combien ils ont en commun.
Paul Harris a pu voir l'idée du Rotary prendre racine et se développer dans une douzaine de pays. Chaque semaine, nos 34 000 clubs perpétuent sa vision lors de leurs réunions, mais c'est bien à l'occasion de la convention annuelle du Rotary International qu'elle éclate dans toute sa splendeur.
Pendant les quelques jours de la convention, nous voyons le monde comme Paul Harris l'imaginait : un monde où les hommes et les femmes se retrouvent pour construire la paix, aider les autres et tout simplement être ensemble quelles que soient leurs différences. Toutes leurs différences s'entremêlent pour former une tapisserie magnifique. C'est une expérience inoubliable que Jetta et moi nous réjouissons de vivre chaque année. Chaque convention est différente et chacune devient un souvenir que nous chérissons.
J'aurai cette année le privilège de présider la 105e convention du Rotary à Sydney, une capitale dynamique et idéale pour accueillir le Rotary. Sa diversité comme sa richesse culturelle et historique en font une de mes villes préférées, à la fois effervescente et relaxante, un endroit où je me sens comme chez moi avec toujours de nouvelles choses à découvrir.
En 2014, nous nous retrouverons entre amis à Sydney et j'espère que vous serez parmi nous pour célébrer nos réussites, préparer le futur et explorer de nouvelles idées pour Agir avec le Rotary, changer des vies.


Janvier 2014

Nous parlons souvent du Rotary comme d'une grande famille avec ses branches et ses générations. Nous considérons que les participants aux programmes de jeunes sont des membres importants de la famille du Rotary et nous soulignons l'importance de venir en aide aux enfants et aux familles. La raison en est que nous sommes conscients que, dans chaque famille, la génération la plus jeune représente l'avenir. Et il en va de même au Rotary.
Nous savons qu'il est essentiel d'attirer dans notre giron des membres plus jeunes. Nous avons longuement parlé des moyens de recruter des jeunes professionnels dans nos clubs – mais peut-être devrions-nous plutôt parler des raisons pour lesquelles ils ne restent pas.
Beaucoup de jeunes, parfois d'anciens participants à nos programmes, rejoignent le Rotary. Mais dès qu'ils commencent à fonder un foyer, beaucoup partent. Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi : ce sont de jeunes professionnels qui passent déjà beaucoup de temps hors de chez eux. Ils peuvent aimer et apprécier le Rotary, mais ne feront pas passer le Rotary avant leurs conjoints et enfants.
Cela ne devrait d'ailleurs pas nous étonner. En conséquence, nous devons trouver des recettes pour accueillir les familles au Rotary afin de concilier Rotary et obligations familiales. Que ce soit des actions qui impliquent toute la famille, une garderie durant les réunions ou des heures et lieux de réunion souples, le Rotary ne doit pas être une corvée pour ceux qui ont des enfants en bas âge.
Lorsque les familles sont incluses, vous démontrez qu'elles ne constituent pas un obstacle à vos activités rotariennes et que vous n'avez pas à vous organiser en conséquence. La famille du Rotary n'est pas une chimère. Ces enfants qui vont grandir en voyant leurs parents s'impliquer dans la collectivité sont une bonne chose pour la famille et le club, car cela contribuera à cultiver une nouvelle génération de jeunes actifs et solidaires.
Quel que soit le stade que nous ayons atteint dans notre vie personnelle ou professionnelle, le Rotary a quelque chose à nous offrir – le moyen d'en faire ou de donner plus et de s'épanouir davantage. Le Rotary est assez grand pour accueillir tout le monde.


Décembre 2013

Un beau matin d'hiver, Paul Harris, le fondateur du Rotary, se promenait dans une rue tranquille de Chicago. Les glissades des enfants sur la neige fraichement tombée lui rappelaient son enfance en Nouvelle Angleterre et il se promit ce jour-là que s'il devait acheter une maison ce serait en haut de cette colline sur Longwood Drive.

C'est en 1912 que Paul et son épouse Jean réalisent ce rêve. Ils baptisent alors la maison Comely Bank en souvenir de la rue où Jean grandit en Écosse.

Au fil des ans, les Harris accueillent de nombreuses réunions rotariennes et dignitaires de passage. Les visiteurs peuvent admirer la multitude d'objets collectés lors des nombreux voyages de Paul et de Jean, et profiter de l'ombre des arbres de l'amitié. Au décès de Paul en 1947, Jean vend la maison et retourne en Écosse.

Ce n'est qu'en 2005 que la Paul and Jean Harris Home Foundation fait l'acquisition de Comely Bank pour la protéger de la démolition. Grâce aux efforts de ce groupe et des Rotary clubs de Chicago et de Naperville, le projet de restauration peut prendre place, et c'est à nous qu'il revient aujourd'hui de protéger ce joyau de l'histoire du Rotary et d'en faire un lieu où les Rotariens peuvent se retrouver dans un esprit de camaraderie et de solidarité.

Le conseil d'administration a accepté d'accorder un prêt de 500 000 dollars à la Paul and Jean Harris Home Foundation pour l'aider à rénover la propriété. Le coût du projet est estimé à 5 millions de dollars pour les travaux de construction, les aménagements paysagers et la constitution d'un fonds de dotation permettant de générer les revenus nécessaires à l'entretien de la propriété devenue musée et site historique.

Jetta et moi sommes engagés à préserver cet édifice remarquable et nous espérons que vous estimez comme nous que ce projet vaut la peine d'être soutenu. De ce fait, nous avons décidé de faire un don à la Fondation Rotary pour créer un fonds (Donor Advised Fund) qui servira à préserver cet héritage.

Si vous désirez suivre notre exemple, veuillez vous rendre sur www.rotary.org/daf et cliquer sur « How to contribute ». Vous devez alors inclure le nom du compte « Paul Harris Home Preservation » et son numéro (474). Les dons de tout montant sont acceptés et des possibilités de dons commémoratifs existent.

Cette opportunité de célébrer l'esprit de Paul Harris nous tient énormément à cœur et nous espérons qu'ensemble nous pourrons préserver sa demeure pour les générations de Rotariens à venir.


Novembre 2013

Chaque Rotarien rejoint notre organisation pour des raisons qui lui sont propres. Souvent, les motivations qui l'ont poussé à devenir membre d'un club ne sont pas celles qui l'amènent à y rester. J'ai personnellement accepté car je pensais que ce serait un bon moyen de m'impliquer davantage dans ma ville. Mais c'est en fait notre Fondation Rotary - dont j'ignorais alors totalement l'existence, qui a été l'objet de toutes mes passions :

Je savais qu'avec mon club de Norman, je serai en mesure de faire du bon travail. Cependant, grâce à la Fondation, je pouvais travailler avec les clubs et les districts du monde entier. Je me sentais fier de chaque action soutenue par la Fondation, de chacun de ses programmes, de chaque pays aujourd'hui sans polio. Je me disais que c'était aussi un peu grâce à mon travail.

Après avoir pris conscience de cela, il n'était plus possible de faire marche arrière.

Au fil des ans, j'ai été en mesure de constater sur le terrain l'ampleur du travail de notre Fondation. Et ma passion n'a fait que grandir. Quand vous visitez une école pour orphelins de victimes du SIDA et rencontrez des enfants à qui l'on a donné un toit et une éducation pour ne pas qu'ils ne se retrouvent dans la rue à faire les poubelles pour manger, vous ne voyez plus la Fondation de la même manière.

Notre Fondation vit actuellement un de ses plus formidables moments. Nous venons de lancer un nouveau modèle de subventions qui nous oblige à voir plus grand et à mettre en œuvre des actions plus ambitieuses et plus durables. Nous avons accepté un nouveau défi de la Fondation Gates qui s'est engagée à doubler pendant cinq ans nos contributions aux efforts d'éradication de la polio, à hauteur de 35 millions de dollars par an. Et nous sommes aujourd'hui totalement engagés dans les dernières batailles de la lutte contre la polio.

Notre Fondation a toujours eu pour objectif de faire le bien dans le monde. Notre nouveau modèle de subventions va nous permettre de non seulement faire le bien, mais à une plus grande échelle, de façon plus durable et en faveur de ceux qui en ont le plus besoin.


Octobre 2013

Au Rotary, le mois d'octobre est dédié à l'Action professionnelle, notre deuxième domaine d'action parfois qualifié de « délaissé ». Je ne partage pas cet avis car selon moi nous faisons très souvent de l'action professionnelle, mais à notre insu.

L'Action professionnelle prend sa source dans le deuxième point du But du Rotary qui encourage tout Rotarien à exercer des règles de haute probité dans l'exercice de toute profession , de reconnaître la dignité de toute profession utile et de considérer la profession de chaque Rotarien comme un vecteur d'action au service de la société.

En des termes plus simples, notre travail, notre profession nous permet de contribuer à la société. Qu'il s'agisse de servir des clients, d'enseigner à des étudiants ou de soigner des patients, que ce soit dans les affaires, la recherche, les médias ou d'autres domaines, nous accomplissons notre travail avec efficacité et intégrité. Nous savons que toute profession sert un besoin et qu'en l'exerçant bien, nous travaillons au bien-être de notre collectivité et de la société.

Dans le club, l'Action professionnelle joue un rôle important, bien que peu visible. Une bonne éthique dans le cadre de nos activités professionnelles respectives contribue à bâtir la réputation de notre organisation qui rejaillit ensuite sur tous nos membres. En traitant toutes les professions d'égales à égales et en conservant un système de classification dans nos clubs, nous sommes certains que ceux-ci reflètent les collectivités qu'ils desservent, et s'en trouvent renforcés. Un Rotary club composé uniquement d'avocats ne pourrait avoir le même impact qu'un club qui compte également des enseignants, ingénieurs, chefs d'entreprise et dentistes. Au Rotary, notre diversité fait notre force et bénéficie à nos actions et nos membres. Elle nous permet d'élargir nos contacts et opportunités professionnelles.

Paul Harris a d'ailleurs souvent écrit sur les bénéfices professionnels qu'apporte le Rotary. Tout comme moi, il pensait qu'être Rotarien était synonyme de certaines valeurs et idéaux, et que les Rotariens étaient donc perçus comme dignes de confiance. Aujourd'hui, dans un monde où les connexions sont au cœur de notre quotidien, nous devons être fiers d'être Rotariens et d'offrir cette opportunité à d'autres.


Septembre 2013

Paul Harris a écrit : « Dans ce monde en constante évolution, nous devons être prêts à changer. Il nous faudra sans cesse réécrire l’histoire du Rotary ». Nous ne saurons jamais ce que notre fondateur aurait pensé d’Internet, mais je crois savoir ce qu’il aurait dit à propos de l’idée d’un site Web du Rotary : « Nous devons en avoir un qui soit le meilleur possible – à la pointe de la technologie – et qui réponde aux besoins des Rotariens. » Je suis heureux de vous annoncer qu’après environ deux ans de travail, les Rotariens et le grand public peuvent désormais consulter le nouveau Rotary.org. Il est pourvu d’applications réclamées par nos membres, tout particulièrement d’un moteur de recherche amélioré, et il est plus facile à naviguer. Il comprend également de nouveaux outils pour entrer en contact avec vos homologues rotariens du monde entier et vous propose une expérience plus personnalisée ainsi que des informations correspondant à vos centres d’intérêts.

Le nouveau site du Rotary se compose en fait de deux sites bien distincts : un pour la famille du Rotary et un destiné aux personnes qui veulent en savoir plus sur notre organisation. Lorsque vous créez un compte et accédez au site en tant que Rotarien, de nouveaux outils s’offrent à vous, dont un que j’espère vous allez utiliser souvent, Rotary Club Central, une plate-forme permettant aux clubs d’établir leurs objectifs, d’évaluer leurs progrès et d’assurer la continuité d’une année sur l’autre. Vous pouvez également créer ou rejoindre un groupe – un forum de discussion interactif – pour dialoguer avec des Rotariens partageants vos centres d’intérêt. Vous pouvez y échanger idées et expériences à tout moment du jour et de la nuit. Cet outil a le potentiel formidable de pouvoir améliorer nos actions en nous permettant d’apprendre au contact de ceux impliqués dans des projets similaires.

Pour les non-Rotariens, le site sera la vitrine du Rotary et de son travail. Il soulignera ce qui rend notre mouvement unique et en quoi les clubs sont un atout pour les villes qu’ils desservent. Le grand public sera en mesure de découvrir nos domaines d’action et un échantillon de nos actions, de se familiariser à notre fonctionnement et d’explorer différentes manières de s’impliquer. La balle est maintenant dans votre camp. Il ne vous reste plus qu’à visiter le site et à l’explorer alors qu’ensemble nous réécrivons l’histoire du Rotary.


Août 2013

Notre objectif en 2013-2014 est d’Agir avec le Rotary, changer des vies. Nous connaissons tous l’incroyable potentiel de notre organisation et il est temps de réaliser que nous pouvons en faire encore davantage et trouver de nouvelles manières d'exploiter ce potentiel. Nous y arriverons en motivant les Rotariens à agir et à s’impliquer, et en nous assurant que chacun d’eux est conscient de la valeur du Rotary.

Nous allons tout faire pour que nos efforts débouchent sur des actions plus solides, plus efficaces et plus durables, tout en assurant l’avenir du Rotary en travaillant à notre objectif de 1,3 million de Rotariens d’ici à 2015. Il ne s’agit pas simplement de recruter des nouveaux membres mais d’assurer la croissance du Rotary à long terme grâce à des Rotariens plus impliqués et plus motivés qui pourront prendre le relais.

On devient Rotarien pour des raisons qui nous sont propres. Mais je pense que l’on rejoint le Rotary avant tout motivé par le désir d’avoir un impact, d’accomplir quelque chose qui nous dépasse. C’est un point essentiel à garder à l’esprit lorsque nous parlons d’effectif.

La difficulté provient du fait que nous ne cherchons pas à recruter Monsieur ou Madame tout le monde mais des professionnels talentueux aux emplois du temps chargés. Si nous leur demandons de consacrer au Rotary un temps si précieux, nous devons en retour tout faire pour qu’ils n’y perdent pas leur temps.

Il faut donc confier à chaque Rotarien une responsabilité, une tâche utile qui a un impact sur la vie du club et la collectivité. Quand on fait quelque chose d’utile au Rotary, le Rotary prend alors tout son sens.

Chacun a sa place au Rotary et nous avons tous une pierre à apporter à l’édifice. À chaque étape de notre vie et de notre carrière, le Rotary nous permet d’en accomplir plus, de donner plus, de nous dépasser et de donner plus de sens à notre vie. Voilà ce que le Rotary fait pour nous.


Juillet 2013

Nous sommes Rotariens à un moment historique et il ne tient qu’à chacun de nous de faire de cette année la meilleure que nous n’ayons jamais connue. En nous rapprochant de l’éradication de la polio, nous achevons d’écrire un chapitre de l’histoire rotarienne. Le périple qui nous a amené jusqu’ici a été long et semé d’embûches, mais il nous a beaucoup enseigné. Il nous a appris qu’ensemble nous pouvons soulever des montagnes et améliorer les conditions de vie dans le monde. Que nous pouvons faire une différence et que plus grand est le défi, plus nos résultats ont de l’envergure.

Nous commençons également le chapitre suivant puisque nous avons le rare privilège de lancer une toute nouvelle structure de subventions, le plan Vision pour l’avenir. Nous devons relever le défi et tirer le meilleur de nos ressources pour faire le bien dans le monde. Imaginez ce que nous allons pouvoir réaliser avec une Fondation plus forte, des clubs plus performants et des Rotariens plus impliqués que jamais dans le service.

Nous devons reconnaître que le vrai défi n’est pas d’attirer de nouveaux membres, mais de les transformer en véritables Rotariens. Il s’agit d’aider tous les membres à s’impliquer au Rotary – les aider à prendre conscience de leur potentiel et de celui de notre organisation. Chaque Rotarien doit être actif et apporter sa contribution parce que lorsque vous travaillez pour le Rotary, il devient important dans votre vie.

Lorsque nous prenons conscience de ce que nous pouvons réaliser au sein du Rotary – lorsque nous nous impliquons réellement – des vies en sont changées à jamais. Celles de ceux à qui nous venons en aide, comme les nôtres. C’est pour cette raison que notre thème en 2013-2014 est Agir avec le Rotary, changer des vies.

Il est temps d’ouvrir les yeux, d’atteindre de nouveaux objectifs, d’appartenir à une organisation qui surpasse nos attentes. Peu importe ce que nous donnons au Rotary, nous en retirons davantage.

En 2013-2014, transformons notre potentiel en réalité - cela ne tient qu’à nous. Nous pouvons y arriver en nous impliquant, en étant inspirés et en se rappelant chaque jour notre chance d’appartenir au Rotary. Ensemble, nous allons Agir avec le Rotary, changer des vies.