Réflexions du président Burton sur son mandat

Le président Burton lors de la conférence Jeunes générations à Sydney.
Photo : Rotary International/Monika Lozinska
Ron Burton (à droite) participe à Voix du Rotary, une émission radio hebdomadaire en Australie.
Photo : Bob Aiken/Rotary Down Under
Le président Ron Burton et son épouse Jetta lors de la convention 2013 à Lisbonne.
Photo : Rotary International/Monika Lozinska
Le président Burton motive sa promotion de gouverneurs pendant l'Assemblée internationale 2013.
Photo : Rotary International/Monika Lozinska
Le président Burton accueille des invités au siège mondial du Rotary à Evanston (États-Unis).
Photo : Rotary International/Alyce Henson
Le Président du Rotary Ron Burton dans son bureau à Evanston en compagnie de Carrie Hessler-Radelet, directrice de Peace Corps, après la signature d'un partenariat avec le Rotary.
Photo : Rotary International/Alyce Henson

Au cours de son année à la tête du Rotary International, Ron Burton, 105e président du Rotary, a parcouru plus de 800 000 kilomètres pour inspirer et motiver les 1,2 million de membres du Rotary dans plus de 50 pays.

« Je suis le premier président à avoir organisé des discussions en ligne sur Google Hangout ou Facebook, dit-il. Mais en demandant aux Rotariens d'Agir avec le Rotary, Changer des vies, je me devais aussi d'incarner mon thème en allant écouter des familles et visiter des actions, en intervenant dans les clubs et en rencontrant d'autres leaders pour promouvoir le travail du Rotary ».

Ron Burton, membre du Rotary club de Norman dans l'Oklahoma, qualifie la tâche de formidable et de grande responsabilité. « Quel honneur pour moi de marcher dans les traces de Paul Harris, le fondateur du Rotary, poursuit-il. Les Rotariens que j'ai rencontrés dans le monde entier ont un profond respect pour le président. » Il ajoute qu'il est important toutefois de se souvenir que ce rôle ne tourne pas autour de sa personnalité mais bien du mandat lui-même.

Ron Burton est aussi particulièrement fier d'avoir été à la tête de la première promotion de gouverneurs ayant tous effectué une contribution à la Fondation Rotary, pour un total de plus de 700 000 dollars. « Il s'agit surtout d'un changement dans la façon de penser, explique-t-il. Nous devons voir la Fondation comme étant notre Fondation et plus nous la soutenons, plus grand pourra être notre impact dans le monde. »

Le président élu Gary Huang lui a d'ailleurs emboîté le pas en demandant lui-aussi à sa promotion de gouverneurs d'en faire de même.

C'est aussi sous la présidence de Ron Burton que l'Inde a été officiellement reconnue comme exempte de cas de polio. Lors d'une cérémonie en février à New Delhi et télévisée dans tout le pays, le président Ron Burton et plusieurs personnalités dont le président indien Pranab Mukherjee, son premier ministre Manmohan Singh, le ministre de la santé et de la famille Ghulam Nabi Azad et la directrice générale de l'Organisation mondiale pour la Santé Margaret Chan ont exprimé leur satisfaction pour trois années sans cas de polio.

Ron Burton garde en mémoire la poignée de main du président Mukherjee et ses mots de reconnaissance envers le Rotary pour son incroyable implication dans ce succès contre la polio en Inde, un geste qui selon Ron Burton montre le respect et la gratitude de l'Inde envers le Rotary.

La convention à Sydney, couronnement d'une année inoubliable

« Je n'aurai pas pu rêver d'une meilleure convention. Je suis particulièrement fier de la qualité des intervenants -particulièrement lors de la dernière journée consacrée aux jeunes et à l'avenir du Rotary -, de leur enthousiasme et du message unique et fort en lien avec notre action que chacun d'eux à fait passer. Je ne suis pas le seul, de nombreux Rotariens m'ont fait part de leur satisfaction », dit Ron Burton.

« Les participants et les anciens participants à nos programmes pour les jeunes sont certainement un de nos meilleurs atouts pour l'avenir, poursuit-il. Les intervenants sur ce sujet ont vraiment été sensationnels et si leurs propos ne parviennent pas à faire réagir cette organisation, je me demande bien ce qui y parviendra

C'est avec beaucoup d'émotion que Ron Burton a remercié les Rotariens pour leur soutien lors de son discours de clôture. « Ce fût un moment doux-amer pour moi, dit-il. Vers la fin du discours, la présence de tous ces Rotariens m'a vraiment fait réaliser pourquoi et à quel point notre organisation était belle. »

Bientôt de retour en Oklahoma après deux années d'absence, il est impatient de retrouver sa famille et de pouvoir prendre un peu de repos. Après avoir occupé quasiment tous les postes de hauts dirigeants du Rotary, il rappelle qu'au premier juillet, il n'aura plus qu'un titre et le plus important : Rotarien.

Actualités du Rotary

30-Jun-2014
RSS