Message du président

K.R. Ravindran

Président 2015-2016

Août 2015

Dans les années 30, Ole Kirk Christiansen, un menuisier danois, avait un écriteau accroché sur l'un de ses murs sur lequel on pouvait lire Det bedste er ikke for godt : « Le meilleur est tout juste bon ». Aujourd'hui, nous nous rappelons de cet homme comme de l'inventeur de Lego, ces briques colorées tant appréciées des enfants du monde entier. Ce que l'on sait moins, c'est qu'aux débuts de la société Lego, son produit phare était un canard en bois de très grande qualité, fabriqué en hêtre et recouvert de 3 couches de vernis. L'histoire de l'entreprise relate comment Ole Kirk Christiansen s'est servi de ce canard pour enseigner la qualité à son fils Godtfred Kirk :

Un soir, alors que je rentrais dans son bureau, j'ai dit à mon père : « La journée a été bonne. Nous avons gagné un peu d'argent ». Mon père m'a alors répondu : « Oh, que veux-tu dire ? ». « Et bien, je suis allé à la poste expédier deux boîtes de canards en bois pour la coopérative danoise. Normalement, nous appliquons trois couches de vernis, mais comme c'est pour la coopérative, je n'en ai appliqué que deux. J'ai donc fait des économies ». Il m'a jeté un regard consterné. « Godtfred, va chercher ces boîtes et vernis une nouvelle fois ces canards. Tu n'iras pas te coucher tant que ce ne sera pas fait ». Ce n'était pas la peine de discuter avec papa. Ce fut une bonne leçon sur l'importance de la qualité.

Aujourd'hui, la qualité de fabrication de Lego est légendaire et il produit les jouets les plus populaires au monde. On compte ainsi 86 pièces de Lego pour chaque être humain sur la planète.

La réussite de Lego est le résultat direct de ses pratiques d'entreprise – son obsession pour la qualité, l'efficacité et l'innovation. Cela est tout à fait comparable à nos efforts en matière de gouvernance et de responsabilité, ici au Rotary, et je pense que nous ne respectons pas toujours les normes fixées.

Les dirigeants du Rotary International, des zones, des districts et des clubs doivent se conformer aux plus hauts standards en matière de gouvernance. Le président international et les administrateurs doivent servir au mieux les membres ; les dirigeants de zone doivent rentabiliser l'investissement fait en eux par le Rotary ; les dirigeants de district doivent faire preuve de leadership et se concentrer sur la transparence et la responsabilité financière ; et les dirigeants de club doivent signaler leurs activités et enregistrer leur club sur Rotary Club Central.

Tout comme Ole Kirk Christiansen a refusé d'envoyer un produit de moindre qualité à ses clients, nous ne devons pas relâcher nos efforts. Nous devons toujours donner le meilleur de nous-mêmes – dans nos vies professionnelles comme au Rotary.

Au Rotary, notre produit n'est pas un canard en bois ou une brique en plastique. Il s'agit de l'éducation, de l'eau, de la santé et de la paix. Il s'agit de l'espoir et de la vie elle-même. Pour cette raison, le meilleur est tout juste bon. Je vous demande de vous en rappeler et de faire de votre mieux pour Faire don de soi au monde.