Conseil de législation

Tous les trois ans, des membres des districts du monde entier se réunissent à Chicago pour étudier, approuver ou rejeter des projets d'amendement et de résolution. Le Conseil de législation est un élément essentiel du processus de gouvernance du Rotary. 

Suivre le Conseil de législation en direct.


Récapitulatif de la journée

14 avril 2016

Les délégués ont approuvé jeudi la création d'un Conseil sur les résolutions, un organe directeur distinct qui se réunira en ligne tous les ans. Ce Conseil proposera des résolutions au conseil d'administration du Rotary et le Conseil de législation triennal sera exclusivement consacré à l'étude des amendements modifiant les documents statutaires du Rotary. Pour les défenseurs de cette mesure, cela pourrait permettre d'économiser jusqu'à 300 000 dollars en raccourcissant le Conseil de législation d'une journée. Ils soulignent aussi que le nouveau Conseil sur les résolutions établirait un nouveau canal de communication entre les clubs et le conseil d'administration du Rotary. Les délégués ont aussi voté pour autoriser les Rotaractiens à être également membres d'un Rotary club. Voir les résultats de votes de jeudi.

13 avril 2016

Reconnaissant le besoin de proposer des programmes et des services qui permettent aux Rotary clubs de prospérer, le Conseil de législation vient d'approuver une augmentation de la cotisation annuelle au Rotary International de 4 dollars. Per Høyen, trésorier du Rotary, a défendu le projet : « Après avoir entendu que 9 Rotariens sur 10 souhaitent que le Rotary offre davantage de services, le conseil d'administration ne veut pas prendre le chemin inverse en réduisant ceux déjà offerts aux clubs et aux districts. Il est temps d'investir dans notre avenir et de nous permettre d'aller de l'avant ». L'augmentation fixe les cotisations à 60 dollars en 2017/2018, 64 dollars en 2018/2019 et 68 dollars en 2019/2020.

12 avril 2016

Poursuivant sur le thème de la flexibilité abordé lundi, le Conseil a approuvé la simplification des classifications des membres de Rotary club. Cette mesure a pour effet de retirer six critères obligatoires pour les membres des Statuts du Rotary et de les remplacer par un seul critère établissant que le membre doit jouir d'une honorabilité indiscutable et d'une excellente réputation, professionnellement et localement, et que cette personne souhaite s'impliquer au sein de la collectivité. Les délégués favorables au projet ont souligné que « les clubs auraient plus d'autonomie sur la sélection de leurs membres et pourraient ainsi les choisir sans faire appel à une liste de contrôle », ce qui aurait un effet positif sur la croissance de l'effectif. Le Conseil a également reporté à jeudi l'étude de projets visant à créer un nouveau type de membre, membre associé, et à permettre aux Rotaractiens de devenir membres d'un Rotary club. Voir les résultats des votes de mardi.

11 avril 2016

Le Conseil de législation a adopté lundi deux mesures importantes qui accordent davantage de souplesse aux clubs en matière de réunion et de critères demandés aux membres. Elles étaient toutes deux soutenues par le conseil d'administration du Rotary et ont été adoptées à une large majorité après un débat animé. La première mesure donne une souplesse accrue aux clubs en leur permettant de déterminer la fréquence de leurs réunions, les modalités d'annulation d'une réunion ainsi que sa définition ; le critère minimum étant que les Rotary clubs se réunissent au moins deux fois par mois. Le deuxième amendement adopté permet quant à lui d'expérimenter de nouveaux modèles d'appartenance au club. Pour les défenseurs de cette mesure, qui soulignent qu'il n'existe pas d'approche unique, il était nécessaire pour les clubs de pouvoir choisir l'approche la mieux adaptée à leur situation. Voir les résultats des votes de lundi.