Le monde est débarrassé à 80 % de la polio

Rotary Foundation Chair Dong Kurn Lee talks about the Foundation’s accomplishments during the third plenary session on 3 June.
Photo : Rotary International/Monika Lozinska

Pour le Dr Bruce Aylward, directeur de programme à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Rotary rentre désormais dans une phase inédite de son combat contre la polio. Si près de 80 % de la planète est certifiée exempte de la polio par l’OMS et deux des trois souches du virus ont été éradiquées, des défis de taille persistent : la propagation récente du virus à certains pays, l’insécurité régnante dans les pays encore endémiques et les problèmes géopolitiques. En mai dernier, l’OMS a déclaré que la polio était devenue une urgence de santé publique et a demandé une accélération des efforts de vaccination, notamment pour les voyageurs internationaux.

« Le monde fera tout son possible pour préserver les acquis de PolioPlus, a déclaré le Dr Aylward, à l’exemple de la Somalie, où des centaines de centres de vaccination ont été créés aux postes frontières. Après six mois, aucun cas de polio n’a été signalé dans la région. »

Avant l’intervention du Dr Aylward, les congressistes ont pu écouter Ade Adepitan, médaillé paralympique, qui a contracté la polio enfant et consacre désormais une partie de sa vie à son pays, le Nigeria, où il vient en aide aux survivants de la polio. 

Également au programme de la 3e séance plénière de la convention, Sir Emeka, du Rotary club d’Awka GRA, a annoncé qu’il versait un nouveau don d’un million de dollars à PolioPlus et a tenu des propos très encourageants. « Très jeune, je me suis juré qu’un jour, je ferais tout mon possible pour contribuer à l’éradication de la polio au Nigeria et dans le monde », a-t-il confié. Sir Emeka a également annoncé qu’il avait récemment ouvert à ses frais un bureau à Abuja pour servir de quartier général à ses activités d’ambassadeur PolioPlus et pour faciliter le travail de la commission PolioPlus nigériane de coordination des vaccinations dans les régions du pays encore affectées par la maladie.   

Mwila Chigaga, diplômée des Centres du Rotary pour la paix et aujourd’hui spécialiste régionale de l’égalité des sexes pour l’Afrique à l’Organisation Internationale du Travail a, quant à elle, déclarée que « les droits des femmes en Afrique étaient son cheval de bataille et que les mentalités sur ce continent commençaient à changer. » 

Maya Ajmera, ancienne boursière du Rotary en 1989, a ensuite reçu le Prix international Service à l’humanité de la Fondation Rotary et a parlé de son association caritative Global Fund for Children (fonds mondial pour les enfants) fondée en 1993 et qui se consacre à l’alphabétisation.

Enfin, Dong Kurn Lee, président du conseil d’administration de la Fondation, a demandé aux Rotariens de continuer à collecter des fonds, domaine où ils excellent. Il a remercié la Fondation Bill & Melinda Gates qui apporte au cours des cinq prochaines années, une contrepartie équivalente au double des sommes versés par les Rotariens à l’éradication de la polio, à hauteur de 35 millions de dollars par an.  

« Si nous versons 35 millions à la polio, ils nous donneront 70 millions, a-t-il déclaré. Quel meilleur retour sur investissement pouvons-nous souhaiter ? »

Élections et rapports

Au cours d’une séance spéciale, Ron Burton et John Hewko, président et secrétaire général du Rotary, ont supervisé l’élection des administrateurs du Rotary 2015-2017 et des gouverneurs 2015-2016.

K.R. "Ravi" Ravindran, président nommé du Rotary, a été confirmé à l’unanimité par les délégués votants au poste de président du Rotary en 2015-2016.

Dans son rapport à la convention, le secrétaire général du Rotary a parlé de la sensibilisation accrue du grand public à l’égard de l’éradication de la polio et de La plus grande pub du monde, une initiative du Rotary qui vient tout juste de battre le record du monde Guinness de la plus grande campagne de sensibilisation photo.   

« Nous avons bénéficié d’une couverture médiatique importante pour notre rôle dans les efforts d’éradication de la polio : plus de 400 articles ou reportages positionnant favorablement le Rotary », a expliqué John Hewko. 

Lors de son rapport en tant que trésorier du Rotary, Andy Smallwood a expliqué que le Rotary avait connu au cours de l’année des difficultés à atteindre ses objectifs en termes d’effectif, et que les recettes issues des cotisations devraient être inférieures de 700 000 dollars par rapport au budget. Cependant, cette baisse sera absorbée par de revenus importants sur les investissements réalisés cette année. Les services et autres activités sont conformes au budget et ne devraient générer ni pertes, ni revenus.

« Non n’avons aucun contrôle sur les taux d’intérêt et les marchés financiers, a déclaré M. Smallwood. La seule variable que nous pouvons contrôler, c’est l’effectif.  » 

Articles, photos et vidéos de la convention
Convention Insider, le blog de la convention
Site Web de la convention

Actualités du Rtary

3-Jun-2014
RSS