Skip to main content

Les chemins du Rotary vers la paix

Skip to main content

La conférence présidentielle sur la paix met l’accent sur les nombreux programmes du Rotary contribuant à la construction d'un monde plus pacifique

 

Par Photographies de

Depuis plus d'une décennie, les Centres du Rotary pour la paix forment des décideurs qui deviendront des catalyseurs de la paix, de la prévention et la résolution des conflits. Mais ce programme n'est pas la seule contribution du Rotary à un monde plus pacifique. Chaque fois que nos membres fournissent de l'eau potable, des installations sanitaires, un soutien éducatif, qu’ils permettent le développement des économies locales ou enrayent la propagation de maladies infectieuses, ils construisent la paix.

La conférence présidentielle sur la paix, qui s’est ouverte aujourd'hui au Georgia World Congress Center, met en évidence la manière dont les membres du Rotary, les participants actuels à nos programmes et les anciens des programmes pour les jeunes contribuent à la paix et à la compréhension entre les nations. La manifestation se poursuivra samedi.

Parmi les principaux intervenants, citons Bernice A. King, directrice générale du Centre Martin Luther King Jr. pour le changement social non-violent, et Amina J. Mohammed, secrétaire générale adjointe des Nations Unies, qui s’exprimera samedi.

Bernice A. King est la benjamine des filles de Martin Luther King Jr. et de Coretta Scott King.

  1. La conférence présidentielle sur la paix du Rotary International s’est ouverte aujourd'hui. Voir plus de photos dans la galerie des conventions. 

  2. La conférence présidentielle sur la paix du Rotary International s’est ouverte aujourd'hui. Voir plus de photos dans la galerie des conventions. 

  3. La conférence présidentielle sur la paix du Rotary International s’est ouverte aujourd'hui. Voir plus de photos dans la galerie des conventions. 

Amina J. Mohammed a occupé plusieurs postes dans le gouvernement nigérian, où elle s'est employée à protéger l'environnement et à promouvoir le développement durable ; elle a également travaillé avec l'ancien secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, la Fondation Bill & Melinda Gates, l'Initiative du millénaire des femmes africaines, Girl Effect, l'équipe de réforme de l'Union africaine de 2016 et le Right to Education Project (RTE).

Une grande variété d’ateliers ont été offerts aux participants à la conférence, les informant de la manière dont le développement économique, la prévention des maladies, l'éducation, l'eau potable, l’hygiène et les droits humains fondamentaux affectent la paix. Une session a porté sur le rôle du multimédia dans la couverture des conflits et le travail humanitaire.

«Ce n’est pas dans les congrès ni les parlements que se construit la paix. Ce ne sont pas les militaires ni le président qui la bâtissent ; pas même ne le fait-on au siège des Nations-Unies, à New York, a déclaré Germ. Elle est construite par des gens de cœur, qui désirent travailler à ce qui leur tient à cœur.  Le développement économique durable. Les droits de l'homme. L’accès à l’eau potable et la qualité de l’air. L'hygiène, l'alphabétisation et la santé. »

Cette manifestation est le point de départ d’une série de six conférences présidentielles de consolidation de la paix, qui seront organisées par le président élu du RI, Ian H.S. Riseley en 2018. La première, à Vancouver, en Colombie-Britannique (Canada) se concentrera sur la paix et la durabilité environnementale. Chacune des conférences explorera le lien entre la paix et l'un des axes stratégiques du Rotary.

 

« Nous vivons et servons tous sur la même planète. Si nous voulons assurer la pérennité de notre service et la survie de notre planète, la durabilité doit être une priorité au sein de nos six axes stratégiques, lesquels incluent la paix ».


Président 2017/2018 du Rotary

« Certains d'entre vous savent déjà que ce sujet est cher à mon cœur  et qu’il mérite, selon moi, de tenir une place plus importante dans ce que planifie le Rotary, a déclaré Riseley. Nous vivons et servons tous sur la même planète. Si nous voulons assurer la pérennité de notre service et la survie de notre planète, la durabilité doit être une priorité au sein de nos six axes stratégiques, lesquels incluent la paix. »

Au cours de la séance d'ouverture, l'ancien président américain Jimmy Carter a accueilli les participants dans un message vidéo. Depuis 1982, le Carter Center, basé à Atlanta, a cherché à prévenir et à résoudre les conflits, à renforcer la liberté et la démocratie et à améliorer la santé.

Lors de cette séance, l’ancien président RI, Sakuji Tanaka, a pris la direction de la cérémonie de transplantation d’un arbrisseau, provenant de la bouture d’un arbre qui avait survécu au bombardement d'Hiroshima, en 1945. La mise en terre aura lieu lundi au Carter Center.

 

 

Voir l’actualité de la convention internationale du Rotary

 

Notre blog en direct Les dernières vidéos  Couverture complète