Ouvrir sa porte à l'éradication de la polio

Distribution de brochures pour sensibiliser la population aux journées de vaccination contre la polio.
Photo : Alyce Henson/Rotary International
Vaccination d'un enfant contre la polio à Azuretti.
Photo : Alyce Henson/Rotary International
Autre objectif du nouveau plan final pour en finir avec la polio, la distribution d'autres traitements à la population, ici du vermifuge.
Photo : Alyce Henson/Rotary International
Une équipe de vaccination quadrille le village d'Azuretti.
Photo : Alyce Henson/Rotary International
Journées nationales de vaccination à Abidjan, Côte d'Ivoire.
Photo : Alyce Henson/Rotary International
L'ongle d'un enfant est marqués à l'encre pour signaler qu'il a été vacciné contre la polio.
Photo : Alyce Henson/Rotary International
Vaccination d'un enfant dans une gare routière à Abidjan.
Photo : Alyce Henson/Rotary International

Cela fait maintenant plus de deux ans que le dernier cas de polio a été signalé en Côte d’lvoire. Suffisamment de temps pour que la population relâche son attention sur l'importance de la vaccination. Ce serait une grave erreur. 

« La population ne comprend pas toujours pourquoi il faut continuer à vacciner les enfants, » affirme Marie-Irène Richmond-Ahoua, présidente de la commission nationale PolioPlus de Côte d’lvoire. La proximité avec le Nigeria, l'un des trois derniers pays endémiques de la polio, augmente le risque d'épidémie en Côte d’lvoire et la seule façon de garder le virus en dehors du pays est donc de vacciner tous les enfants de moins de cinq ans. Durant les Journées nationales de vaccination (JNV) qui ont eu lieu en avril, des milliers de bénévoles et de travailleurs de santé ont arpenté les bidonvilles et les zones rurales à la recherche d'enfants non-vaccinés. Compte tenu du récent conflit qui a touché le pays, parvenir à convaincre les familles d'ouvrir leur porte a demandé un surcroît d'efforts

La communication est un élément essentiel de la mobilisation du public. Les Rotariens utilisent donc la presse, la télévision, la radio et même quelques conteurs traditionnels africains pour encourager la vaccination. Au final, ce sont ainsi 7,5 millions d'enfants qui ont pu être vaccinés contre la polio, et recevoir des suppléments de vitamine A et des comprimés de vermifuge. 

Les campagnes de ce type font partie du Plan stratégique pour l'éradication de la polio et l'assaut final contre la maladie (2013-2018). En juin, la Fondation Bill & Melinda Gates a également annoncé un nouvel accord de collecte de fonds avec le Rotary qui pourrait apporter 525 millions de dollars supplémentaires à l'éradication de la polio. De 2013 à 2018, pour chaque dollar alloué par le Rotary à l'éradication de la polio (à hauteur de 35 millions de dollars annuels), la Fondation Gates s'engage en effet à en verser le double. 

Actualités du Rotary 

RSS