Un cabinet médical mobile pour le dépistage du cancer du sein

Christopher Puttock et Rachel Blair (à gauche), membres américains du Rotary, en compagnie du docteur K. N Srinivasan et de Mme Vijayalakshmi, coordinatrice des visites du bus médical pour la Fondation K Shantha.
Photo : Rotary Club of Srirangam

Selon le Registre national du cancer en Inde, entre 20 et 40 femmes sur 100 000 souffrent d'un cancer du sein et beaucoup n'ont pas les moyens de bénéficier d'un dépistage. Cette tendance particulièrement alarmante a été constatée par les docteurs K. Govindaraj et K.N. Srinivasan, membres du Rotary club de Srirangam, sur les femmes vivant dans les banlieues de Trichy.

Par expérience professionnelle ou personnelle suite au décès de proche, tous deux savent que la mort et la souffrance pourraient être évitées et décident de s'engager dans une approche unique. Soutenus par une subvention mondiale du Rotary et pour un budget de 34 000 dollars, ils achètent un bus et l'équipent d'appareils de mammographie et d'échographie et de supports pédagogiques expliquant l'importance de l'auto-examen.

Depuis avril 2012, le bus, parrainé par les Rotariens locaux avec l'appui du Rotary club de Rockville aux États-Unis, a effectué gratuitement 2 500 dépistages du cancer du sein. Six cas précoces ont été détectés et soignés et des milliers de femmes ont appris comment réaliser des autopalpations régulières, un moyen de détection essentiel. 

« Les femmes savent qu'elles ont désormais un accès facile aux soins sans compromettre leur journée de travail et donc leurs revenus », explique le docteur Srinivasan. Elles peuvent aujourd'hui discuter librement de leurs problèmes de santé avec notre personnel. » 

La Fondation Shantha créée par le docteur Govindaraj est chargée de la maintenance du véhicule et de la planification des tournées. Le bus se rend là où la population féminine est importante, en donnant la priorité aux zones rurales. Le club de Srirangam organise les consultations et la promotion de l'opération dans les médias. 

Pour les cas détectés lors du dépistage, les femmes ont le choix entre effectuer une biopsie à l'hôpital affilié à la Fondation Shantha ou par un radiologue local. Si la biopsie se révèle maligne, elles sont dirigées vers un hôpital local ou celui de la Fondation Shantha. Toutes les procédures sont couvertes par l'assurance médicale indienne. 

Chirurgien à la retraite et membre du Rotary club de Rockville, le docteur Chenguttai Dheenan a convaincu son club de s'impliquer dans l'action après avoir rencontré un Rotarien indien lors de la convention du Rotary et a également obtenu un don de 5 000 dollars d'une association de médecins dont il est membre. Il explique que dans de nombreux cas, le bus est le premier contact de ces femmes avec un médecin et que l'action permet une détection à domicile potentiellement vitale. Le bus est également utilisé par les membres du Rotary pour sensibiliser les femmes au sida et à d'autres problèmes de santé. Les données médicales recueillies servent aussi de base de travail à des universités en Inde et à l'étranger.

Actualité du Rotary

11-Apr-2014
RSS