Un dispensaire à toute épreuve

La petite ville de Guerrero au Mexique est située à environ 450 kilomètres de la ville frontière de Ciudad Juarez au milieu de l’État de Chihuahua. Depuis 1980,  elle abrite un dispensaire qui vient en aide aux plus vulnérables.  

Depuis 2006, la guerre que se livrent les cartels de la drogue dans cette région a tout d’abord effrayé les bénévoles américains. Leur effectif est passé de 50 à 20. En 2010, le dispensaire a dû fermer pendant 6 mois après que le département d’État américain ait déconseillé à ses ressortissants les voyages au Mexique. En dépit de ces mesures, Guerrero est tout de même considérée comme moins dangereuse que des villes frontières telles que Ciudad Juarez.

Walter Branson, membre du Rotary club de Brazosport au Texas, s’implique pour ce dispensaire depuis 1983.

« Je dis aux bénévoles que nous n’allons pas les emmener dans une zone où nous savons qu’il y a des problèmes. On ne va pas prendre ce risque », explique-t-il.

Grâce au soutien des habitants de Guerrero et à la coopération des Rotary clubs texans et du nord du Mexique, le dispensaire a pu croître et se pérenniser.  Il est ouvert jusqu’à six fois par an pour dispenser des soins médicaux, dont principalement des soins oculaires avec près de 550 opérations de la cataracte réalisées chaque année. On y réalise également des opérations des fentes palatines, des greffes de peau, des tests de dépistage contre le cancer et gynécologiques. Jusqu’à 1 000 patients y sont traités chaque semaine et le gouverneur du Chihuahua affirme que l'établissement fournit 60 % des soins aux populations défavorisées de son État.

Selon M. Branson, certaines personnes voyagent plus de 1800 kilomètres pour être traitées, principalement en raison de la gratuité des soins. Il se souvient ainsi d’un couple venant d’Acapulco pour faire opérer leur bébé d’une fente palatine.  

Fonds publics suspendus

Le succès croissant du dispensaire nécessite un besoin de financement plus important et pour y faire face, plusieurs clubs mexicains ont créé en 2003 l’association Fundación Rotaria de Guerrero A.C. qui a reçu plusieurs prêts des programmes publics de santé du Mexique. Ces prêts ont été suspendus en 2012.     

Celso Reyes, du Rotary club de Torreón, explique que les clubs américains et mexicains soutenant le dispensaire ont dû trouver d’autres sources de financement et ont obtenu une subvention de contrepartie parrainée par plusieurs clubs du Mexique. La structure reçoit également des dons en nature d’Alcon Labs, une société pharmaceutique.  

« Lorsque vous êtes sur place et que vous constatez l’impact du dispensaire sur les personnes qui ont retrouvé la vue, c’est une expérience inoubliable  », conclut M. Reyes.  

Consulter le site Web et la page Facebook du dispensaire de Guerrero
En savoir plus sur ce que fait le Rotary pour combattre la maladie 

Actualités du Rotary

2-Jul-2014
RSS